Des ressources hydrauliques テ exploiterLa sテゥcheresse, un problティme majeur au Sテゥnテゥgal Les enfants : premiers touchテゥs par le manque d'eau ASRI a creusテゥ 50 puits au Sテゥnテゥgal Un travail en テゥtroite collaboration avec les comitテゥs rurauxUn puits : un village qui vit Un enfant qui boit : une rテゥcompense infinie et un avenir illuminテゥ L'eau c'est l'espoir d'un avenir meilleur

Des ressources hydrauliques テ exploiter

L'eau transporte tous les nutriments dont le corps a besoin

La sテゥcheresse, un problティme majeur au Sテゥnテゥgal

Un phテゥnomティne d窶兮mpleur qui progresse

Les enfants : premiers touchテゥs par le manque d'eau

Mortalitテゥ infantile au Sテゥnテゥgal 2011 : 56,42 dテゥcティs pour 1.000 naissances normales

ASRI a creusテゥ 50 puits au Sテゥnテゥgal

Les puits sont creusテゥs sans machines qui sont trop coテサteuses

Un travail en テゥtroite collaboration avec les comitテゥs ruraux

Une solidaritテゥ テ toute テゥpreuve

Un puits : un village qui vit

Hygiティne, santテゥ, nutrition, le minimum vital d窶冰ne vie normale

Un enfant qui boit : une rテゥcompense infinie et un avenir illuminテゥ

Trop de villages sont encore en attente d窶冰n puits

L'eau c'est l'espoir d'un avenir meilleur

ASRI ナ砥vre pour aller vers cet avenir

  • Des ressources hydrauliques テ exploiter
  • La sテゥcheresse, un problティme majeur au Sテゥnテゥgal
  • Les enfants : premiers touchテゥs par le manque d'eau
  • ASRI a creusテゥ 50 puits au Sテゥnテゥgal
  • Un travail en テゥtroite collaboration avec les comitテゥs ruraux
  • Un puits : un village qui vit
  • Un enfant qui boit : une rテゥcompense infinie et un avenir illuminテゥ
  • L'eau c'est l'espoir d'un avenir meilleur

En 2011, 280 demandes de puits, seulement prティs de 50 rテゥalisations.
Un puits creusテゥ coテサte 5 700 euros
Une unitテゥ mobile de forage coテサte 80 000 euros

Faites un don ici
  • Les diffテゥrentes ressources hydrauliques du Sテゥnテゥgal

      Le Sテゥnテゥgal possティde quelques ressources en eau. Mais elles sont trティs peu exploitables. Les moyens et ressources humaines sont faibles pour effectuer cette tテ「che. ASRI tente tout de mテェme, avec l'aide d'hommes et de femmes dテゥterminテゥs, de creuser des puits dans les villages テ travers le Sテゥnテゥgal.

    • Les pluies, les eaux de ruissellement
    • Le fleuve Sテゥnテゥgal
    • Le lac de Guiers et la basse vallテゥe du Ferlo
    • Le fleuve Gamibe
    • Le Kayanga
    • La Casamance
    • Les eaux souterraines
    • Les cours d'eau temporaires :
      • Sine
      • Saloum
      • Car Car

    ...
  • La sテゥcheresse est une catastrophe naturelle

    La sテゥcheresse est un phテゥnomティne naturel qui se produit lorsque les pluies ont テゥtテゥ sensiblement infテゥrieures aux niveaux normalement enregistrテゥs et entraテョne de graves dテゥsテゥquilibres prテゥjudiciables aux systティmes de productions des ressources en terres.

    Les effets de la sテゥcheresse sont en gテゥnテゥral fonction de son intensitテゥ (rテゥcoltes mauvaises, pテ「turages nuls). Son impact sur l'environnement peut s'amplifier suivant sa frテゥquence et les pratiques inconsidテゥrテゥes d'utilisation des ressources naturelles. De ce fait la population en subit les consテゥquences テ tous les niveaux : alimentation, hygiティne etc窶ヲ


    ...
  • Une population dans le besoin, un テゥxode massif

    La population urbaine reprテゥsente 39,5% de l'ensemble du Sテゥnテゥgal avec 52,6% テ Dakar et 64,7% dans l'axe Dakar, Thiティs, Fatick. Les rテゥgions de Kolda, Tambacounda et Louga comptent une forte population rurale (respectivement 88,3%, 86,2% et 82,8%). La population dans son ensemble est trティs jeune (57,7% de moins de 20 ans).

    Depuis 1970, la population urbaine a connu une forte croissance due essentiellement テ un exode rural massif provoquテゥ par la baisse des rendements et des productions trティs irrテゥguliティres.

    Ces baisses de production sont essentiellement dues au manque d'eau qui ne permet pas テ la terre d'テェtre cultivable. La population n'a donc d'autres choix de chercher sa subsistance en milieu urbain. ASRI ne dテゥmテゥrite pas en mettant toutes ses forces au service des creusements de puits.


    ...
  • Que pouvons-nous faire face テ une catastrophe naturelle ?

    La solidaritテゥ est le mot d'ordre face テ une telle situation. Chaque action aussi minime soit-elle apporte une pierre テ l'テゥdifice.

    ASRI oeuvre depuis 10 ans au creusement des puits. Ces puits sont creusテゥs テ la main, en collaboration avec les villageois gテゥrテゥs par les comitテゥs ruraux. 50 puits est un chiffre tellement faible et pourtant cela reprテゥsente tellement d'efforts, de sueurs, mais aussi de joie et d'espoir quand l'eau pointe テ la surface de la terre.

    Encouragテゥe par ses 50 rテゥalisations devenues rテゥalitテゥ, ASRI est dorテゥnavant prテェte テ mettre tout en oeuvre pour poursuivre sa mission. Voici ses objectifs pour les quelques annテゥes テ venir :

    1. Honorer les 280 demandes de puits qui sont en attente.

    2. Se doter d'une machine qui permettrait de creuser un puits en trティs peu de temps.

    Nous comptons sur vous pour nous aider テ mettre en sテゥcuritテゥ les enfants qui sont les premiers touchテゥs par cette catastrophe naturelle. Ceci est une rテゥalitテゥ malheureuse. Participez aussi en mettant une petite pierre テ l'テゥdifice. Soutenez ASRI en faisant un don.